Le Livre en papier • Jocelyne Nachtergaele

Catégories :
Nouveautés :
publier-un-livre.com_1803-hors-champs
Hors Champs
Michel de Carochette Mon premier est inachevé. Mon deuxième fait mal. Mon troisième goûte le charbon. Mon quatrième voit rouge. Mon cinquième ne bouge plus. Mon sixième sent le...
publier-un-livre.com_1802-challenge-your-stress-les-cles-de-la-liberte
Challenge your stress ! Les clés de la liberté
Martine Rensonnet Non, le stress n’est pas une fatalité ! Oui, il est possible de l'apprivoiser. C'est à dire de le comprendre, de tirer profit de ses avantages (oui, oui !)...
publier-un-livre.com_1801-doux-bisous-a-moscou
Doux Bisous à Moscou
John Phelps Dans les jupes du KGB. Il ne croyait pas si bien dire, Eric, ce petit ingénieur Français, qui se retrouve sans y prendre garde, bercé, dorloté dans la vie...
publier-un-livre.com_1800-confessions-intimes-une-partie-de-moi-s-en-est-allee
Confessions intimes : Une partie de moi s'en est allée...
Navez Michèle Quand un jour tout bascule... Un quotidien chamboulé qui se met sur "pause". Chaque jour est compliqué et les doutes s'installent. Un cancer...

Jocelyne Nachtergaele

Je vois notre couple comme le chandail, tricoté au fil des années, de laines différentes; mohair, mérinos, laine pour layette...brodé chaque jour de perles, de plumes, inachevé par le désir d’apporter une touche nouvelle. Je ne laisserais personne le détricoter, en modifier les couleurs.
Je suis née en plein hiver, un hiver d’il y a soixante ans, avec des températures souvent proches du zéro. Nous habitions une maison de coron, c’est à dire attenante de chaque côté, ce qui signifie des voisins collés à chaque extrémité. Je ne pesais que deux petits kilos puisque j’étais impatiente de pointer mon petit nez en dehors du nid douillet du ventre de maman.


J’agrandissais le cercle familial qui comptait mes parents, trois frères et une sœur. Mon parrain ainsi que ma marraine furent choisis parmi la fratrie. D’après une photo, où je suis assise sur les genoux de mon jeune frère, je ressemblais plus à un souriceau qu’à un bébé. Nous ne connaissions pas le luxe, mais nous apprécions ces moments qui à l’heure actuelle sont, pour nos enfants, anodins pour ne pas dire nuls.
...
Je perçois encore l’émerveillement éprouvé lors de notre première rencontre. C’était au mois de juillet chez les parents d’un ami commun à nos deux frères, il y a plus de quarante ans et pourtant si présent dans ma mémoire. Je portais la robe bleue de ma sœur aînée ajustée par ses soins. Lui, un pantalon bleu foncé avec des poches sur les côtés à mi-genou et une chemise.

Les livres publiés par cet auteur/éditeur :

publier-un-livre.com_399-narcissique-pervers

Narcissique pervers

Jocelyne Nachtergaele Il s'agit d'un récit de vie autobiographique présenté de manière chronologique. L'auteur partage des tranches - enfance,...

En savoir plus »