Le Livre en papier • La convocation de Bernard Drouot

publier-un-livre.com_642-la-convocation
La convocation
Catégorie : Romans & Essais
La convocation est le roman de la naissance d'un chef d'oeuvre de la peinture flamande, le retable de l'agneau mystique, commandé aux frères Van Eyck par Joos Vijd et Elisabeth Borluut pour leur chapelle à Saint Jean de Gent.
Les panneaux du retable foisonnent de personnages qui seront convoqués pour poser à l'atelier au fur et à mesure de l'avancement du travail, et cela par delà les siècles puisque les premiers arrivés seront les parents de l'humanité, Adam et Eve.
Tout au long du récit l'enchantement et les prodiges y sont grands.
Commencé par Ubrechts Van Eyck il sera terminé par son frère Jan et le 6 mai 1432 le retable orne l'autel de la chapelle de ses commanditaires.
Puis va commencer pour lui une étonnante aventure et du début du dix neuvième siècle à nos jours il va connaître un véritable painting-movie.
Prix : 16,00 €
Tous les prix incluent la TVA
Par un été de fortes chaleurs, la nuit du 10 au 11 août 1421, arrive dans un convoi fortement escorté un couple bizarre, quasiment nus, répondant à un étrange appel.
Ainsi commence, à la maison de l'octroi de la ville de Gent, au bord du canal, le roman de la naissance d'un chef d'oeuvre de la peinture flamande, le retable de l'agneau mystique.
L'enchantement et les prodiges seront grands.
Bien avant l'arrivée de Maître Ubrechts, ce couple répondant à une étrange convocation remontant à des temps parfois très lointains sont les premiers venus de tous les nombreux personnages qui seront appelés à poser dans l'atelier du Maître au fur et à mesure de l'avancement du travail, et pour cause, car ce couple est le couple primordial, les parents de l'humanité. Fort décontenancé l'aubergiste qui les accueille les nommera Rouge et Vie et les installera au dernier étage de la maison / atelier où d'étranges événements commencent à se produire et que vivront cette même nuit les autres occupants de l'auberge.
Parmi tous les personnages seules deux femmes ne seront pas mises en valeur, seuls leurs visages émergeront de derrière un rocher, la tradition les nomme Marie-Madeleine et Marie l'égyptienne, femmes à la double vie commencée dans la débauche, elles arriveront sous les noms de Megda et d'Iskandra bien décidées à s'imposer et à organiser la vie de l'atelier comme elles l'entendent, et dans l'attente du Maître leur univers de débauche gagne peu à peu la maison.
Le pays lui-même est l'objet de désastres, automne précoce, graves inondations, chutes de neige abondantes, les meutes de loups parcourent la campagne. Les rumeurs circulent dans les échoppes, attribuant tous ces malheurs à la présence des hôtes de la maison de l'octroi qu'aucun paysan n'ose plus approcher. L'approvisionnement en vivres pose des difficultés et des expéditions nocturnes de chapardage sont organisées par l'aubergiste lui-même, puis accompagné d'aides.
Enfin, un jour est annoncée l'arrivée de Maître Ubrechts qui va totalement remettre en question la vie à la maison afin que le travail puisse commencer.
Un repas avec la trentaine d'hôtes déjà présents est organisé, au cours duquel le Maître dicte ses volontés et charge ses aides d'organiser tout cela. Au cours de ce repas bien des hôtes voient pour la première fois Rouge et Vie dont la nudité était jusqu'à présent dissimulée à tous les regards, au dernier étage.
C'est une assemblée fort interloquée et diverse qui est réunie là pour la première fois, dont un groupe de trois garnements qui ne répond à aucune convocation mais qui a réussi à se faire une place.
Dès le lendemain les aides du Maître commencent dans la cour de l'octroi la préparation des panneaux, rabotage, encollage et lent séchage.
Après les séances d'atelier avec Rouge et Vie suivent celles avec Megda et Iskandra afin de les renvoyer rapidement. Quand ils quittent le pays, Rouge et Vie semblent emporter avec eux tous les malheurs qui s'étaient abattus sur la contrée.
La scène de l'annonciation avec Marie et l'archange Gabriel sur le côté clos du retable va enfin pouvoir être entreprise, les tâches des aides et préparateurs de couleurs étant réparties. Bien entendu, aucun personnage divin ne pouvant être convoqué, d'étranges enchantements vont se produire lorsqu'ils se manifesteront dans l'atelier.
Puis les personnages des différents panneaux vont arriver groupés: cavaliers, juges intègres, vierges, pères de l'Eglise, pèlerins etc....
La maison de l'octroi est prise dans une spirale d'enchantements, mais aussi de jalousies et de règlements de comptes, un premier meurtre a lieu, la victime est retrouvée plongée dans un tonneau du saloir.
Un matin Maître Ubrechts donne des signes de fatigue, sa maladie s'aggrave et il meurt, laissant toute la maison dans la stupeur et l'attente de Jan, le frère du Maître, qui va prendre sa succession. Lui-même est un Maître et aussi un ambassadeur du duc de Bourgogne qui règne sur le pays flamand. Il a une conception du travail d'atelier différente de son frère.
Pour la poursuite du travail le retable va quitter l'octroi de la ville de Gent pour l'atelier de la maison Miquiel Ravary dans la ville de l'Isle.
Les aides et le personnel auront beaucoup de mal à se faire à ce changement mais les absences répétées de Maître Jan appelé par le duc leur laisseront retrouver un bien-être qu'ils apprécient.
Dans un dernier déménagement l'atelier va se transporter à Brugge, à l'atelier de Maître Jan où il sera achevé.

Le 6 mai 1432 a lieu l'installation solennelle du retable sur l'autel de ses commanditaires en l'église Saint Jean de Gent.

Mais les jours de fête qui suivront il n'y a aucune ouverture du retable comme cela était prévu. Une situation qui commence à susciter beaucoup d'étonnement et qui redouble quand, grande surprise, une main de Maître Ubrechts apparaît mystérieusement dans une armature de fer suspendue haut au-dessus d'un autel.
Cette main est bien la sienne, car sur son lit de mort, un matin le corps avait été retrouvé atrocement mutilé.
Et rapidement, au cours des offices et des sermons elle se montrera accusatrice et attirera des foules de plus en plus nombreuses au détriment d'autres paroisses.
La faire disparaître ne fut pas tâche aisée, un condamné en fut chargé et il le paya de sa vie.
Puis le retable fut enfin ouvert les jours anniversaires, les jours des grandes fêtes, mais sans attendre tout cela il l'était aussi sur la demande des hôtes de passage comme Albrecht Dürer.
Cependant il ne fut pas toujours admiré dans sa totalité car avec Joseph II empereur du Saint Empire romain germanique, la censure va frapper, et pour cause d'indécence les panneaux d'Adam et Eve seront un temps retirés.
Il sera menacé de destruction au temps des guerres de religion.
Il ne cessera pas d'être l'objet de convoitises. Du début du dix-neuvième siècle sous Napoléon 1er , à la fin de la seconde guerre mondiale il entame un véritable painting-movie qui se terminera dans une carrière de sel en Europe de l'Est où il sera entreposé par l'occupant.
Son retour à Saint Bavon de Gent sera triomphalement célébré.
Mais il n'avait pas cessé d'être convoité car un matin son gardien constate effaré le vol d'un panneau, celui des juges intègres.
Les recherches étant infructueuses et comme il n'était pas question de laisser ainsi le retable mutilé il est fait appel à un faussaire génial Jef Van der Veken pour en faire une copie qui aujourd'hui est toujours en place.
Au début du vingt et unième siècle le retable est l'objet de sa plus grande restauration au terme de laquelle on va réfléchir à un accrochage totalement différent de celui de son étroite sacristie.

La semaine de Pâques 2017 c'est une bien étrange découverte qui s'annonce
Auteur : Bernard Drouot
Catégorie : Romans & Essais
Format : A5 (14,8 x 21 cm)
Nombre de pages : 371
Couverture : Souple
Reliure : Dos carré collé
Finition : Brillant
ISBN : 978-2-8083-0031-5
« Retour au catalogue
Bernard Drouot Je n'ai qu'un seul manuscrit," la vie épique de Gaspard de Saulx-Tavanes", édité en France dans une maison d'édition... Tous les ouvrages de cet auteur »
Partager :
Le Livre en Papier c'est aussi :
Paiement par carte
Le Livre en Papier vous permet de payer vos commandes par Bancontact, Visa et Master Card mais également par virement bancaire.
Expédition à l'international
Le Livre en Papier expédie vos commandes où que vous soyez via les services de Bpost.
Publier votre livre gratuitement !
Le Livre en Papier vous permet de publier un livre gratuitement, sans surprise, ni frais cachés. Cliquez ici pour plus d'informations