Le Livre en papier • Gyrophare ! de Emilie Taymans

publier-un-livre.com_1786-gyrophare
Gyrophare !
Catégorie : Romans & Essais
Comment peut-on alors être écrivain sans écrire ? Quand un écrivain ne sait pas comment écrire, c'est tout un récit qui prend vie. Cherchant sa voix intérieure chez le psy ou au café, notre protagoniste s'évertue savamment à ignorer qui il est autant qu'à s'écouter. Dans sa quête éperdue à avancer tout en se perdant de vue, l'auteur va cheminer vers lui-même au péril des choix et de sa santé mentale. Nous évoluons aux côtés de ce personnage qui au gré de ses joyeuses pérégrinations nous invite à nous retrouver (ou à mieux nous perdre).
Prix : 12,00 €
Tous les prix incluent la TVA
Waw !

Vous avez suffisamment d'intérêt pour la photo de la couverture de décimètre cube pour vous interroger, mais en plus, pour cliquer sur le lien et en parcourir le quatrième de couverture. (Le gyrophare aurait-il fait effet ?) Merci ! Si j'avais un égo mal placé, cela me flatterait sans doute. Comme ce n'est pas (trop) le cas, cela m'interpelle surtout. (Que certains aient des goûts aussi atypiquement biscornus que les miens.) Je me poserais quelques questions à votre place.

Mais après cette brève mise en garde, peut-être serait-il temps que j'utilise cet espace à meilleur escient, et tente de vous convaincre de lire ce bouquin. Heu… non. Que dis-je ? Que je vous présente sobrement ce qui y est dit, ce qu'y en constitue le fond, et ce, sans arrière-pensée, aucune. Pas grand-chose. En définitive, il ne dit pas grand-chose. Parce que les mots ne disent jamais grand-chose. Il n'en a pas. De fond, il n'en a pas. Parce que la pensée est à jamais dépourvue de limite.

Vous découvrirez ce chemin qui n'est pas écrit, si vous vous laissez happer par ce tas de feuilles, si vous en parcourez les lignes de vos yeux, de vos iris, et, surtout, de votre cœur.

Quelqu'un qui n'a rien de mieux à faire que de refléter sa vie dans l'écriture d'une autre. Parce que, parfois, il faut passer par le royaume de l'imagination pour faire de sa vie une réalité.

***************************************

Comme j'ai remarqué qu'il n'était pas aisé avec une simple description de se faire une idée du livre, je vous partage ici quelques extraits du contenu des premières pages.

" "
Oui, dans un premier temps, il y a beaucoup de pages blanches dans le début des livres.

Ensuite :

"Un prologue

Cher lecteur,
En tes mains repose le récit d'une rencontre, de notre rencontre, de ma rencontre.
Au commencement, j’avais l’intention de décrire la réalité. Dès le mencement, je pris mesure de la démesure de mon ambition. Je tentais d’écrire Véri, véRi, v, vais riz T. Comme toi, je lisais des traits qui en étaient bien éloignés. Telle la distance séparant un visage, de son fidèle portrait exécuté par des mains enfantines. De la grandeur du Petit Prince. De sa grandeur, ou plutôt, de sa médiocrité. Je voyais un début de récit moyen, un milieu par définition au milieu et une fin aussi moyenne que le milieu. Plutôt que de pleurer, je souris. J’étais créateur de parfaite médiocrité, d’absolue nullité, d’équilibre idéal : ni positif, ni négatif. L'épicentre de l'opposition des infinités. "

Ensuitesuite :

"Un soir (c'est le titre du chapitre)

Rien. Que du rien. Des pages blanches, blanches, rien que blanches, pour peu translucides. Nullement rendues noires par la plume, l'encre de son style restait barricadée dans la cartouche, prête à tirer mais résistant aux assauts du courage nécessaire à l'homme pour, de ses doigts tremblants, appuyer sur la détente. Le soir était calme. Il aimait cette atmosphère, cette paix douteuse qu'on ne retrouve qu'une fois la nuit tombée, le soleil éteint, les étoiles lui succédant. L'air s'emplissait alors d'une insaisissable mélodie, de mouvements de sax et de violon. Il leva les yeux de ses feuilles pour les poser sur les murs qui l'entouraient. Encore du blanc. Ses yeux s'attardèrent sur la fenêtre entrebâillée qui laissait percevoir au dehors le murmure des feuilles sur le vent. Son regard finit sa course sur son poignet, sa montre plus précisément. Cela faisait à présent deux heures et trente-quatre minutes, pour être exact, qu'il se tenait face à son bureau, face au mur de sa pensée, face au rien. Abstraction faite, notons-le, des heures passées dans la même posture durant le reste de la semaine. Il commençait à trouver que ce temps pourrait peut-être être alloué de manière plus efficiente à une autre tâche. « Du temps, alloué, efficiemment… » Il se ressaisit face à l'absurdité de tels propos, et se consola en admettant qu'au vu de l'immobilité de ces instants, il était à même d'en saisir pleinement la teneur. Ce réconfort laissait un goût amer. Peut-être s'était-il trompé ? Peut-être n'avait-il tout simplement rien à écrire ? Ou peut-être s'agissait-il de ces choses sur lesquelles on ne peut poser de mots. « Café ! » un café, voilà ce qui allait l'occuper, lui permettre de broyer autre chose que du rien, de broyer un liquide noir. Peut-être pourrait-il même s'épandre en d'innombrables proses sur le sujet. Après tout, on en avait écrit pour bien moins que ça. « Le café (de l'arabe القهوة: qahwah, boisson stimulante) est une boisson énergisante psychotrope stimulante, obtenue à partir des graines torréfiées de diverses … » Il sourit, seul dans la nuit, et chassa l'idée de son esprit. En revanche, il se leva effectivement pour se servir un psychotrope. Que peut bien représenter le poids des songes et de la prose face à celui de la véracité d'un café ? "

Ensuitesuitesuite
Eh bien, il vous faut acquérir le livre... Je ne vais pas copier coller l’entièreté du travail ici non plus... Héhé.
Auteur : Emilie Taymans
Catégorie : Romans & Essais
Format : A5 (14,8 x 21 cm)
Nombre de pages : 148
Couverture : Souple
Reliure : Dos carré collé
Finition : Brillant
ISBN : 978-2-8083-1047-5
« Retour au catalogue
Emilie Taymans Quelques mots sur l’auteur : auteure, humour, chant, jeune, innovant, sanglier, cappuccino, musique, escalade, banadine,... Tous les ouvrages de cet auteur »
Partager :
Le Livre en Papier c'est aussi :
Paiement par carte
Le Livre en Papier vous permet de payer vos commandes par Bancontact, Visa et Master Card mais également par virement bancaire.
Expédition à l'international
Le Livre en Papier expédie vos commandes où que vous soyez via les services de Bpost.
Publier votre livre gratuitement !
Le Livre en Papier vous permet de publier un livre gratuitement, sans surprise, ni frais cachés. Cliquez ici pour plus d'informations