Le Livre en papier • Blog • A la rencontre d'Hélène Delepine

Articles les plus récents :
publier-un-livre.com_creer-une-couverture-de-livre-professionnelle-plan
Créer une couverture de livre professionnelle - Plan Fiches pratiques 31/01/2017 Lire la suite »
publier-un-livre.com_a-la-rencontre-de-christina-previotto
A la rencontre de Christina Previotto A la rencontre des auteurs 30/01/2017 Lire la suite »
publier-un-livre.com_a-la-rencontre-de-vincent-vallee
A la rencontre de Vincent Vallée A la rencontre des auteurs 24/01/2017 Lire la suite »
publier-un-livre.com_a-la-rencontre-de-nicolas-alaimo
A la rencontre de Nicolas Alaimo A la rencontre des auteurs 12/01/2017 Lire la suite »
publier-un-livre.com_a-la-rencontre-de-benoit-lemoine
A la rencontre de Benoît Lemoine A la rencontre des auteurs 11/01/2017 Lire la suite »
Rejoignez-nous sur Facebook :
publier-un-livre.com_a-la-rencontre-d-helene-delepine

A la rencontre d'Hélène Delepine

Posté le 10/11/2016 • Catégorie : A la rencontre des auteurs

Hélène Delepine, vous êtes l'auteur des livres Leurs voix m'ont ouvert la voie, Messages de mes sages amis et Harmonie et Mélodie, publiés avec Le Livre en papier.

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je m'intéresse à tout ce qui concerne le bien-être sous toutes ses formes

  • en pratiquant la réflexologie plantaire
  • en enseignant la relaxation, la méditation, la communication animale, comment utiliser l'énergie universelle et   son intuition. 

Pour moi, le bien-être animal est intimement lié au bien-être humain. En effet, quand un animal va mal ou a des comportements inadaptés, toute la famille qui l'entoure va mal. C'est donc un tout indissociable.
Outre ces activités, je participe aux salons du bien-être et à ceux du livre et je donne des conférences afin que les animaux soient perçus différemment. Il est important que les humains comprennent enfin qu'ils ressentent les mêmes sentiments que nous : amour, peur, douleur, confiance et, contrairement aux humains, une fidélité sans faille.

Quand avez-vous commencé à écrire ?

J'ai commencé à écrire en 2013 quand les histoires incroyables de communications avec les animaux ont commencé à se succéder. Je me suis dit qu'il serait dommage de les oublier et elles étaient tellement extraordinaires que j'ai eu envie de les partager.

Quelle étape vous a paru la plus facile et celle qui vous a paru la plus difficile lors de l’écriture de votre livre ?

Le plus facile est d'écrire et le plus difficile est de trouver un bon éditeur.

Aimez-vous lire ? Beaucoup de gens croient qu’il faut beaucoup lire pour écrire. Qu’en pensez-vous ?

J'ai beaucoup lu quand j'étais enfant. Actuellement, je lis très peu. Lire, c'est capter les idées des autres et inconsciemment s'en imprégner. Je souhaite que mes idées m'appartiennent sans aucune influence de quiconque. J'ai aussi peu de temps. 

Combien de temps avez-vous laissé murir votre projet et quel a été l’élément déclencheur qui vous a poussé à prendre la plume pour l’écrire?

J'ai fait énormément de communication avec les animaux avant de me décider à les écrire. Je pensais tout au fond de moi que ces histoires incroyables devaient être écrites, mais je me disais que d'autres feraient cela mieux que moi qui n'avais aucune expérience. Mais non ! personne n'a écrit sur la communication animale de cette façon, c'est-à-dire en relatant des expériences réellement vécues. 

J'avais communiqué avec Bosco, chien abandonné depuis des années dans un refuge qui n'euthanasie pas. Il m'avait confié avoir gardé intact son rêve d'avoir un famille à aimer et à protéger. Peu de temps après, il avait été adopté pour être torturé jusqu'à la mort. En communiquant avec lui après sa mort, j'avais eu connaissance de son calvaire et ce que j'en ai dit a confirmé les constatations du vétérinaire. Bosco m'a dit son profond sentiment d'être oublié de tous et l'horrible solitude au moment de mourir. Je lui ai alors promis qu'il ne serait plus jamais oublié et il a été l'impulsion qui m'a fait commencer le premier livre. J'en parle au début du livre et je commence toujours mes conférences en parlant de lui. Sa photo est projetée par le power point.

Avez-vous d’autres projets de livre(s) en cours (suite, nouvelle saga, etc.) ?

Après deux livres sur la communication animale et un troisième en cours d'écriture, j'ai eu envie d'écrire une vraie histoire. Ceux qui la lisent l'apprécient tellement que j'ai décidé de lui donner une suite. J'ai donc commencé la suite des aventures et découvertes, de Harmonie et Mélodie. J'ai un troisième ouvrage en cours, sur la communication animale.

Comment faites-vous votre promotion ? (Réseaux sociaux, presse, salons et foires du livre, démarchage dans les points de vente, etc.)

Lors des conférences, des salons, des stages, sur Facebook et via mon site. Des canadiens m'ont demandé mon livre via Facebook ! J'ai eu aussi plusieurs articles dans la presse et dans des revues animalières. Quelques librairies aussi.

Quels conseils ou astuces donneriez-vous à un auteur qui souhaite publier un livre ?

Ne pas perdre son temps à trouver un éditeur, mais passer par un imprimeur. J'en connais d'ailleurs un pas mal du tout, et même très bien, je vous en parlerai. Il s'appelle "Le livre en papier" !
Les éditeurs ne vous rémunèrent pas pour votre travail et beaucoup sont de véritables arnaques.

Comment avez-vous découvert Le Livre en papier ?

J'ai découvert le Livre en papier par hasard sur Facebook. L'annonce est apparue, j'ai cliqué et ce fut le début d'une belle et agréable collaboration.

Pourquoi avoir choisi l’auto-édition avec Le Livre en papier ?

Avec le Livre en papier, tout est clair dès le début. Pas de surprise, pas de négociation, pas de perte de temps. Je ne connais pas beaucoup d'imprimeur qui viendrait vous apporter vos livres le vendredi à 21 heures pour que vous puissiez en disposer le samedi matin !

De plus, on est rémunéré de suite.

Comment décririez-vous cette expérience ?

Après une expérience désagréable avec un éditeur que je ne citerai pas, ce ne fut que du bonheur : bien reçue au téléphone, quel que soit le nombre de coups de fil, toujours gentiment reçue, les erreurs que l'on retrouve après sont immédiatement corrigées, ce qui est impossible avec un éditeur. J'ai aussi reçu beaucoup d'aide car, heureusement, je suis meilleure en écriture qu'en informatique. Quand je ne savais pas faire quelque chose, le gentil Michaël le faisait pour moi et je crains qu'il n'ait pas fini, le pôvre ! Dois-je lui dire que j'ai encore deux livres en préparation ou vaut-il mieux le lui cacher pour qu'il évite la dépression nerveuse ?

Je crois qu'avec un éditeur, je n'aurais jamais eu envie d'écrire une histoire juste pour le plaisir. Tout a été tellement facile avec vous que j'ai osé. Et je vais récidiver ! Qu'on se le dise (mais pas à Michaël ) !

Si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Mes compétences en informatique

« Retour aux articles